En continuant à naviguer sur notre site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies. Pour plus d’informations, consultez notre Politique de confidentialité et en matière de cookies. 

Magasin digital, Les écrans dynamiques sont-ils un nouveau facteur de succès

La forte croissance du commerce électronique combinée à contexte sanitaire constitue des défis et ont des répercussions sur les ventes au détail traditionnelles.

Une nouvelle tendance montre que les détaillants en ligne ouvrent des magasins physiques qui servent de centres d'inspiration et qui permettent d'accroître la visibilité et les ventes. Appliquer la stratégie "Phygital" et ajouter une approche numérique a la vitrine physique classique pourrait être la voie du succès dans le paysage de la vente au détail aujourd'hui et demain.


Découvrir le player EASYDK



Forte croissance du commerce électronique par rapport aux ventes au détail traditionnelles

Le total des ventes au détail, y compris les ventes en ligne et les ventes dans les magasins physiques, a augmenté dans le monde entier et devrait continuer à augmenter dans les années à venir, mais le taux de croissance total des ventes au détail est assez modeste par rapport au développement du commerce électronique. À l'échelle mondiale, le commerce électronique est un domaine en forte croissance qui ne montre aucun signe de déclin, une tendance qui peut être confirmée par des chiffres et des prévisions spécifiques de Statista.

Selon un rapport statistique de Statista2, la part du commerce électronique dans les ventes au détail mondiales a commencé à 7,4 % en 2015, a atteint 11,9 % en 2018 et devrait passer à 17,5 % en 2021 (avant la COVID-19).

Le vent fort qui souffle sur le commerce électronique est évidemment un défi et fait des ravages sur les ventes au détail traditionnelles. Aux États-Unis, le commerce de détail en ligne a augmenté de 300 % entre 2000 et 2018, alors que dans le même temps, les ventes des grands magasins ont chuté de près de 50%. Pour prendre quelques exemples concrets, en 2000, Kmart était le troisième plus grand détaillant américain, avec 36 milliards de dollars de ventes, mais en 2014, son chiffre d'affaires annuel avait diminué de deux tiers. Au cours de la même période, les ventes annuelles d'Amazon sont passées d'environ 2,8 milliards USD à 89 milliards USD4 et les ventes annuelles de 2018 se sont élevées à 232,9 milliards USD !

Les e-commerçants ouvrent des magasins physiques

Que nous disent tous ces chiffres ? Que nous apporteront demain les tendances du commerce de détail et l'évolution des comportements d'achat et des choix de canaux ? Les magasins physiques sont-ils condamnés et les vitrines des centres-villes seront-elles vides à l'avenir, alors que seuls les centres de distribution du commerce électronique prospèrent ?

Non, l'avenir n'est pas si sombre, et plusieurs rapports récents font état de faits intéressants. De plus en plus de sociétés de commerce électronique (e-retailers) ouvrent des magasins physiques ! Certains de ces magasins connectés sont principalement des salles d'exposition servant de points d'inspiration et de centres d'interaction avec les clients, à travers des écrans dynamiques nottamment. Il ne s'agit plus seulement de magasins. Il s'agit de points de contact avant l'achat proprement dit ! Des enquêtes montrent qu'une part croissante des consommateurs trouve les achats traditionnels ennuyeux et qu'ils cherchent de l'inspiration et une expérience lorsqu'ils entrent dans un magasin.

Homme tenant dans sa main une tablette numérique moderne devant une vitrine digital


L'expérience en bref


Cependant, les spécialistes du commerce électronique n'ouvrent pas seulement des magasins comme showrooms et points d'inspiration pour stimuler leurs ventes en ligne, certains ouvrent également des magasins physiques avec une gamme de produits soigneusement sélectionnés sur la base de statistiques de leurs ventes en ligne dans cette zone géographique. Il se peut par exemple que des articles exclusifs de style de vie, de sport et de décoration intérieure du magasin de commerce électronique se vendent très bien dans une zone résidentielle spécifique et, sur cette base, la société de commerce électronique décide d'ouvrir un magasin physique, ne proposant que ces produits, dans cette zone afin de stimuler les achats spontanés.

Aux États-Unis, les marques de produits numériques développent leur présence physique (appelée "brick-and-mortar") et prévoient d'ouvrir 850 magasins dans l'ensemble des États-Unis au cours des cinq prochaines années. NYC est l'endroit le plus populaire, suivi par d'autres marchés urbains, pour l'ouverture de magasins en ligne.5 Un autre exemple est Amazon qui envisage d'ouvrir jusqu'à 3000 nouveaux magasins Amazon Go, les magasins de proximité sans caisse, aux États-Unis d'ici 2021.6


"Phygital" - le nouveau facteur de succès ?

De nombreux détaillants ont aujourd'hui réussi à s'adapter aux tendances, à saisir les nouvelles opportunités commerciales et à offrir aux clients à la fois un magasin physique inspirant et une boutique numérique qui fonctionne bien.


Le nouveau terme "Phygital" représente une stratégie que de plus en plus de détaillants adoptent pour gérer une entreprise rentable dans le nouveau paysage de la vente au détail. Il s'agit de combiner deux mondes et d'en tirer le meilleur parti - pour ajouter une approche numérique au magasin classique ! Pour réussir aujourd'hui et demain, il est important de trouver l'équilibre et d'intégrer les canaux numériques et physiques afin de fournir le meilleur service et la meilleure expérience client possible .

Ce concept comble le fossé entre le physique et le numérique, en offrant aux consommateurs une nouvelle expérience "phygitale".

"Même avant la crise de Covid-19, le paysage de la grande rue commerçante était en pleine mutation depuis un certain temps. Avec un nombre élevé de fermetures de magasins et donc plus de magasins vides jamais auparavant et de jeunes entrepreneurs luttant pour payer les loyers aux tarifs élevés, le changement devait venir. Il est important que les commerçants ouvrent les yeux sur de nouvelles façons de travailler" selon Monel Mancel fondateur de EasyDK.

"Nous sommes ravis de contribuer à ce changement en offrant des solutions d'affichage dynamique pour la vitrine digital au sein du magasin connecté et de voir ce nouveau format se combiner avec le modèle pop-up existant une fois qu'il sera possible de rouvrir".

L'entreprise, qui développé une nouvelle solution d'affichage dynamique avec une solution d'écrans dynamiques unique sur le marché, a déclaré que le nouveau concept de "phygital signage" ajoutera "de l'enthousiasme aux expériences de vente au détail immersives en real time, en mettant l'accent sur le récit, l'interaction et l'expérience tout en repoussant les limites de la créativité". 

 
Infos sources

eMarketer ©Statista 2018
https://www.statista.com/statistics/534123/e-commerce-share-of-retail-sales-worldwide/
https://www.thebalance.com/u-s-retail-sales-statistics-and-trends-3305717
https://www.mckinsey.com/industries/consumer-packaged-goods/our-insights/the-consumer-sector-in-2030-trends- and-questions-to-consider
https://www.businessinsider.com/etailers-opening-physical-stores-2018-10?r=US&IR=T
https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-09-19/amazon-is-said-to-plan-up-to-3-000-cashierless-stores-by-2021
https://www.ecommerce-nation.com/merging-a-physical-store-and-an-e-commerce-phygital-store  

dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi samedi janvier février Mars avril Mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre